Si Wormhout m'était contée

Tracé Si Wormhout m'était contée.jpg

Si Wormhout m'était contée

Si vous souhaitez découvrir la ville de Wormhout par vos propres moyens, voici le tracé du circuit "Si Wormhout m'était contée"

1 Départ Pont sur la Peene Becque :
685, l'année où 4 moines, dont le futur Saint Winoc, sont venus de Sithiu défricher et évangéliser le pays. Ils y ont construit une abbaye vraisemblablement à l'emplacement de la maison d'habitation (Prostie Saint Winoc)

2 L'église
Cette "Hallekerque" est construite en briques jaunes. Observez l'abri en front de rue : le garde-champêtre y faisait ses annonces après la messe. Entrez dans l'église (vitraux, stalles, retables, bancs de communions et confessionnaux ...)

3 - 4 La place
Au 21 et 22, se situait au Moyen-Age la Agela Swaerte Leuw. C'est là que se réunissait l'échevinage (Wet Huys) pour traiter des affaires civiles et administratives. La mairie était autrefois une auberge "De Swaene". Derrière le monument aux morts, (4) les Amis de la boule flamande pratiquent leur sport favori. Le kiosque à musique fut acheté à la ville de Cassel en 1929 et reconstruit à l'identique par les artisans wormhoutois.

 5 Rue Louis Blanckaert
Ancien maire de Wormhout, il est mort subitement le 21 octobre 1945, le jour de son élection à la députation. L'école de musique René Kerckhove fut également Collège et Ecole primaire.

 6 Rue de l'église
Au numéro 17, au fond de l'impasse, vous découvrirez dans un écrin de verdure, une très belle maison flamande du 18ème siècle (ancien presbytère) que la Commune a acquise en 1978 en rente viagère. C'est le Musée Jeanne Devos

7 - 8 - 9 Avenue du Général Leclerc et route de Cassel
Au numéro 68, l'ancienne brasserie Bèle (7).
Remarquez au numéro 70, le superbe fronton ainsi que les pignons de briques en épis. Et en face, la Peene Hof aux pignons flamands à pas de moineaux. La demeure, située au numéro 31 route de Cassel, a été occupée par la famille Schelle (8) dont Jacques Joseph fut évêque. L'école Fénelon de Dunkerque s'y est réfugiée pendant la dernière guerre. Traversez alors la route vers le lotissement du Fort Rosé, au numéro 54. Continuez jusqu'à l'allée de Llandudno (9), ville du nord du Pays de Galles jumelée avec Wormhout, en raison des liens historiques qui unissent les deux cités. (Massacre de la Plaine au Bois en mai 1940).

10 Rue de Ledringhem
A l'emplacement de la CPAM, se situait autrefois l'hospice et à côté l'école des filles (10). Le parc des Maires (Henri, Albert, Emile, Robert et André) lesquels ont cumulé 95 années d'exercice majoral.

11 Candaele Straete
Derrière les salles de sport Robert Deldicque, la Maison d'Accueil d'Enfants et le Centre Nature (11). L'histoire de ce lieu est surprenante : il fut préventorium, colonie de vacances, camp de prisonniers et école.

12 Rue verte
Dans la pâture du tir à l'arc, les archers de la "Guillaume Tell" tentent de décrocher le "Papegay" (12)

13 Rue Denbank
Ce résistant wormhoutois a été tué avec 9 membres des FFI, dont 3 autres wormhoutois, le 5 sptembre 1944 à Zegerscappel.

14 - 15 Cimetière
Au fond, le monument de la famille Debreyne (père et fils) rappelle les guerres napoléniènnes, les tombes (14), le souvenir des Britanniques tombés lors de l'opération Dynamo.

16 - 17 Rue de la Gare
Le château date du milieu du XIX ème siècle. C'était la résidence d'été d'un armateur dunkerquois. Au numéro 8, l'ancienne gare de Wormhout (17) où l'on prenait de 1948 à 1952 le petit train des Flandres.

18 Rue Odoul
Colonel qui a combattu lors de la guerre de 1870 et a fait construire, pour sa retraite, un château à Wormhout.

19 Rue de la Résistance
13 résistants, dont 6 y ont été tués, ils ont participé aux combats de la poche de Dunkerque

20 Aller / Retour
Rue du 8 mai, à 650 mètres du rond point, seules subsistent les écuries du château Maes où fut signée la reddition de la poche de Dunkerque le 9 mai 1945. 24 heures après l'arrêt officiel des hostilités

21 Retour à Wormhout Tourisme