Saint WINOC

Saint-Winoc


Né entre 640 et 650 et mort le 6 novembre 716 ou 717, Saint-Winoc est un saint des Églises chrétiennes.

Selon la légende il serait le fils du mythique roi HOËL III, frère d'Urielle de TREMEUR. Il serait le frère ou de manière chronologique plus satisfaisante, le fils ou le neveu de saint Judicaël, roi de DOMNONEE en Bretagne, où il serait né, dans le pays de Dol plus précisément.

Il fonda lui-même un monastère à Bergues, connu anciennement sous le nom de Winoksbergen, c'est la raison pour laquelle on le nomme Winoc de Bergues.
En 685, à la demande D'AUDOMAR, il fonde une abbaye de bénédictins à Wormhout, sur une hauteur appelée depuis "Mont-saint-Winnoc", et en devient 1er abbé. Il y serait décédé en 717 et enterré.

En 1024, après le ravage de l'abbaye de Wormhout par les Normands, Baudouin IV fait bâtir à Bergues une nouvelle abbaye de bénédictins. Les reliques de saint Winoc, présentes à l'église de Saint-Omer depuis le milieu du IXe siècle sur ordre de l'évêque Folquin de Thérouanne, pour les protéger des Normands, sont apportées à la nouvelle abbaye de Bergues une fois le calme retrouvé.

Lors de la Révolution française, cette abbaye est presque intégralement détruite. Le culte de Saint-Winoc reste vivant en Flandre.

  • Siège social
  • Office de tourisme des Hauts de Flandre

    468 route de la Couronne de Bierne 59380 BERGUES